Fonds d’Investissement Canadien pour l’Afrique (FICA)

Tous les pays de la planète sont mobilisés face à la Pandémie de la Covid 19 et à ses conséquences financières difficiles et ce, avec des moyens sans précédent :  des milliers de milliards de dollars de plans d’aide et de soutien aux entreprises, aux individus et aux communautés et surtout des équipes de recherches médicales dans la course pour la mise au point d’un vaccin qui permettrait d’arrêter cette pandémie.

Si dans les pays avancés, les gouvernements ont pu se donner les moyens de cette lutte, dans le pays en développement et ceux de l’Afrique tout particulièrement, la marge de manœuvre est restée limitée et ce,  pour plusieurs raisons :

  • baisse constante de l’Aide publique au développement;
  • en 2020 :
    • baisse de 35% l’investissement direct étranger en Afrique;
    • baisse de 23% des transferts financiers venant de ses diasporas;
    • recul des rentrées fiscalités nationales;
  • Plus grave encore, les contraintes supplémentaires engendrées par le moratoire qui leur a été accordé par les G20 et le FMI sur le remboursement de leur dette ont rendu inextricables, toutes activités de mobilisation financière pour combattre efficacement la pandémie et surtout préparer les pays à la relance économique.

Pour faire face à cette situation, diverses initiatives ont été lancées,  dont la présente,  en faveur de la constitution d’un Fonds d’Investissement (canadien) pour l’Afrique. Il s’agira d’un fonds, certes appuyé par le gouvernement canadien, mais qui sera ouvert à la souscription de tous : institutions publiques et privées, fonds de pensions, compagnies minières, industrielles et de services, professionnels et gens d’affaires, membres de la diaspora africaine. Ce fonds une fois constitué, sera géré comme n’importe quel fonds d’investissement sur la base de la rentabilité. Mais il offrira des capitaux  et des garanties de prêts, essentiellement aux projets à réaliser en Afrique où ce financement fait défaut,  en dépit des nombreuses opportunités d’affaires. Les besoins de financement étant évalués à plus de $700 milliards par an dont $170 milliards pour des projets d’infrastructures,

Pour cela, veuillez SVP compléter le formulaire ci-joint, afin de manifester votre intérêt pour ce Fonds d’investissement à constituer,  en spécifiant le montant de votre future souscription. Votre souscription n’aura lieu qu’une fois le fonds d’investissement constitué.

Merci de votre appui.